Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Cécile Décard, Agence immobilière MANOSQUE 04100

L'actualité de CENTURY 21 Cécile Décard

Immobilier : 2015, l'année pour devenir propriétaire !

Publiée le 17/01/2015

 

PERSPECTIVES - Les prix devraient baisser dans l'ancien et stagner dans le neuf, tandis que les taux d’intérêt restent bas.

 

 

 

L’année qui commence pourrait bien être la bonne pour les candidats à l’accession à la propriété. Les prix de l’immobilier devraient en effet à minima stagner, voire plus probablement reculer en 2015, selon le dernier baromètre Crédit foncier qu'Europe 1 s’est procuré en exclusivité. Une baisse annoncée des tarifs qui s’explique toujours par des taux d'intérêt toujours à des niveaux historiquement bas.

>> LIRE AUSSI - Immobilier : l'acheteur moyen est plus riche et a vieilli

Les professionnels misent sur une baisse des prix. La majorité des professionnels sondés par le Crédit foncier l’affirment : les prix vont continuer de baisser dans l'ancien cette année. Un recul qui pourrait même dépasser les 5%, selon un professionnel sur cinq. Ce qui représente tout de même l’équivalent des frais de notaire.

2015, l’année ou jamais ? Du côté du réseau Century 21, on se montre plus prudent : si les prix devraient reculer, il ne fut pas pour autant s’attendre à un effondrement. Car pour les experts de Century 21, c'est déjà le moment ou jamais pour acheter, principalement en raison de taux d'intérêt toujours à des niveaux historiquement bas.

Le niveau très bas des taux d’intérêt augmente en effet le pouvoir d’achat des ménages. "A mensualité équivalente, le passage d’un taux à 4,5% - ce que nous avions il y a quelques années - à 2,5% aujourd’hui contribue à permettre à financer 20% de plus. Donc on voit que la baisse des taux d’intérêt à un effet très significatif", abonde Nicolas Pecourt, porte-parole du Crédit foncier.

L’optimisme, l’ingrédient qui empêche la reprise. Si les conditions sont réunies pour acheter un bien immobilier au meilleur tarif, il ne faut pas pour autant s’attendre à une ruée sur les logements qui provoquerait une flambée des prix. Le Crédit foncier estime en effet qu’il manque un élément clef : la confiance en l'avenir. Résultat, les deux tiers des professionnels de l'immobilier se disent pessimistes pour cette année 2015.

>> LIRE AUSSI - Immobilier : pourquoi de telles disparités entre les régions ?

Notre actualité